Vous êtes ici : >

LE FUTUR ENTRE EN GARE D’AIX-EN-PROVENCE

Concevoir dès aujourd’hui les équipements et services de la gare de demain… Depuis septembre 2017, SNCF Gares & Connexions a transformé Aix-en-Provence TGV en un laboratoire d’innovations. Aixploration, programme d’une durée de cinq ans, repose sur trois axes : la performance métier, le service aux voyageurs et l’autonomie énergétique.

" En 2040, les gares seront hyper performantes énergétiquement, autonomes et feront la part belle aux mobilités partagées. Les gares, très digitales, offriront une expérience et un service personnalisés avance Thierry Jacquinod, directeur de SNCF Gares & Connexions Grand Sud. "

Sans attendre 2040, de très nombreuses innovations sont déployées en gare d’Aix TGV dans le cadre d’un partenariat noué fin septembre 2017 avec thecamp. « Patrick Ropert, directeur général de SNCF Gares & Connexions a souhaité faire d’Aix-en-Provence TGV, le laboratoire français de l’innovation. Aixploration allie les capacités techniques de SNCF et l’inspiration de thecamp. Nous voulons faire d’Aix un démonstrateur emblématique pour faire valoir le savoir-faire français à l’international », précise Thierry Jacquinod. Ainsi, les nouvelles technologies arrivent en bonne place.

Des robots aux multiples fonctions

Des robots aux tâches bien définies contribuent au bien être du voyageur. « Heasy » guide le voyageur, « Diya One » veille à la qualité de l’air et «  Baryl » avale les déchets. Rassurez-vous  ! La gare de demain aura toujours une âme... Il suffit de voir le succès des pianos qui apaisent les voyageurs ou des boîtes à histoires courtes. Faut-il le rappeler, prendre son train, en tout cas en 2018, s’avère être une expérience stressante ! Apaiser et rendre service sont les voies d’avenir. Récupérer un colis, acheter un billet de spectacle, profiter de bons de réduction dans les commerces grâce à des panneaux digitaux, les gares offriront demain un panel de services destinés à simplifier notre quotidien. « D’ici la fin 2018, plus de 40 grandes gares ferroviaires françaises passeront au 100% digital pour les annonces publicitaires », annonce Thierry Jacquinod. Pivots de l’intermodalité, les gares devront proposer la rupture de charge la plus fluide possible. Selon les villes et la topographie, le voyageur aura l’embarras du choix. thecamp travaille à la mise en place d’une navette autonome électrique, baptisée « Mademoiselle », pour relier la gare d’Aix-en-Provence TGV au camp de base. 

Une gare intelligente

L’avenir passe également par la réduction de la consommation énergétique et par un approvisionnement en ressources durables. « La gare doit être écologique et donc autonome du point de vue énergétique d’ici trois ans. Notre production se fera à partir d’électricité photovoltaïque et d’hydrogène. Les industriels de Fos fourniront de l’hydrogène à compter de 2019. Nous avons déjà installé 60 m2 de panneaux photovoltaïques à l’entrée de la gare », précise M. Jacquinod. Les opérations de maintenance et d’intervention en cas de panne dans les gares seront facilitées lorsque celles-ci seront toutes dotées d’un jumeau numérique. Les 400 capteurs (sonde température, sonde CO2 , luminosité…), disséminés aujourd’hui dans la gare permettent un pilotag